pérégrinations guldesques

14 novembre 2016

DANSE MACABRE

 

 

 

retouché-1

 

gloubi-boulga

 

*

Chers amis!

Cela fait un sacré bail que je n'ai pas mis un sabot par ici, et l'heure du coup de balai a sonné!

Je reviens pour vous faire part d'une nouvelle série d'illustrations sur laquelle 

je travaille d'arrache-pied depuis début septembre...

Il s'agit d'une série d'images sur le thème de la Danse Macabre,

une tradition imagée que l'on retrouve beaucoup en Alsace et en terre germanique au moyen-âge...

J'ai donc décidé de revisiter ce thème que j'ai décliné en douze illustrations

pour les douze mois de l'année.

 

Chacune est empreinte d' une tradition du folklore paien ou chrétien européen...

Ici les feux de la Saint-Jean cotoient sans crainte ceux des chaudrons fumants,

Sainte-Lucie prête ses bougies à la sorcière pour les sabbats,

les squelettes sont ivres, les ensorceleuses coquines

et tout ce monde savoure le triomphe du temps déroulé

entre décembre et janvier.

 

Ces images prendront la forme d'un calendrier 

et seront étayés pour chaque mois d'un poème de mon ami et artiste

Julien El Gabal, passioné lui aussi de spiritualité et de folklore.

 

Vous pourrez également venir voir les originaux lors d'une exposition que je ferai

à l'hôtel Graffalgar à Strasbourg au mois de février 2017

dans le cadre de "Strasbourg mon Amour" en compagnie d'un autre artiste...

Mais je vous en reparlerai en temps voulu!

 

*

Ce soir c'est la super Lune, voici donc l'occasion pour moi 

de vous souhaiter de vibrantes énergies pour cette nuit si spéciale

et de la fêter comme bon vous semble, 

seul ou à plusieurs!

 

Beau mois de Novembre bande de chapeaux pointus

et à très vite!

 

retouché-2

***

 

Votre serviteur,

Gulliver

 

 

 

 

 

Posté par guldologie à 13:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]


10 octobre 2016

Gulliver Lenormand

 

 

 

 

DSC07136

 

Gulliver Lenormand

*

 

Mon Gulliver Lenormand est enfin disponible sur ma boutique Etsy!

J'en ai chié des ronds de chapeau mais ça y est.

Il existe pour l'instant en trois exemplaires linogravés manuellement

de la première à la dernière carte.

 

Plus d'infos ICI.

 

DSC07139

 

DSC07141

 

DSC07149

 

 

Bisous les petits imagiers en noir et blanc.

*

Gulliver

 

 

 

 

Posté par guldologie à 20:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 septembre 2016

Digitale

 

 

 

 

DIGITALE

Sylvia Plath, série Les Endormies, 2016

*

 

Lever de la lunne

 

Larves blanches les mûres rougissent dans les feuilles

je vais sortir et m'asseoir blanche comme elles,

Sans rien faire. Les sucs de juillet gonglent leurs grains.

 

Ce parc a une chair de pétales idiots.

Des catalpas blancs chancellent, chavirent

projettent une ombre blanche et ronde en mourant.

 

Un pigeon se pose. Queue en éventail blanche.

Une vocation comme une autre; ouvrir, fermer

Pétales blancs, éventails blancs, dix doigts blancs.

 

Les ongles de la main suffisent pour que des demi-lunes

Rougissent dans les paumes blanches qu'aucune peine ne rougit.

Ou le blanc se tâche de couleur, ou il meurt.

 

Les baies rougissent. Une chair blanche 

Pourrit et sent la pourriture dans la tombe

même si elle sort dans du linge propre.

 

Je sens cette blancheur ici sous les pierres, où les fourmis

transportent leurs oeufs, où les larves grossissent.

La mort peut blanchir au soleil ou sans lui.

 

La mort blanchit dans l'oeuf et hors de lui.

Je ne vois aucune couleur dans ce blanc.

La blancheur: texture de l'esprit.

 

Je suis lasse d'imaginer de blancs Niagara fusant

De le source d'un rocher, comme les fontaines fusent

Contre la puissante image de leur chute.

 

Lucine, mère osseuse qui voyage dans les étoiles

Aux orbites blanches, ta face innocente rogne

La chair blanche jusqu'à l'os blanc,

 

Toi qui traînes notre vieux père par le talon,

Barbe blanche, épuisé. Les baies s'empourprent

Et saignent. L'estomac blanc peut encore mûrir.

 

*

Sylvia Plath, Le Colosse

 

 

 

 

Posté par guldologie à 10:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 septembre 2016

Automne

 

 

 

CHARDON

 

Georges Sand, série Les Endormies, 2016

*

 

"L'automne est un andante mélancolique et gracieux

qui prépare admirablement le solennel adagio de l'hiver."

 

Georges Sand, François le champi, 1848

 

*

L'automne se dessine enfin et je fête aujourd'hui

l'anniversaire de ma grand-mère.

Comme cette saison sied à son âge:

je vois encore les feuilles d'or de ses doigts

s'envoler sur la planche à découper

et le flamboyant de son ciel

tourner les pages des albums-photos!

 

Bon anniversaire mamilette!

 

*

 

 

 

 

 

Posté par guldologie à 10:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 septembre 2016

La bouche pleine

 

 

 

DAME-CARMINE 

Dame Carmine, série Les Endormies, septembre 2016

 

*

Des non-dits et la bouche pleine

il faudrait fustiger le silence

l'exhorter au devenir bruit

ne pas mâcher, ne pas rebattre

entre la langue et le palais les cartes,

château précaire de mots cousus

brûlants comme l'acide fielleux

s’immisçant jusqu'aux commissures

fustiger le silence

s'étouffer à l'envers,

remettre du souffle

enlever les fleurs sèches

faire circuler salives et crachats

circuler salves et fracas

circuler pertes et fatras

s'étouffer à l'envers

enlever les bouquets

faire du bouche à bouche

aux pensées:

s'entendre un peu.

 

*

 

Je tente un retour en écriture, pays divisé!

 

Bisous les petits so(u)rciers!

 

 

 

 

 

 

 

Posté par guldologie à 19:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]