08 août 2011

Bye Bye Strasbourg.

L'appartement se vide, et mon coeur qui gonfle. Chaque cadre de fenêtre essaye d'emprisonner les ramures, feuilles, odeurs de l'arbre, qui du salon, qui du rideau, devient paysage mental. Le fauteuil au bord du radiateur, chaque angle droit, je ne m'en souviendrai pas. Les plantes qui commencaient à peine à courir sur le mur. Les placards qui dégueulent des dessins, des cahiers, des bouteilles, des histoires... Nos nuits troubles, nos nuits avinées, la place de Zurich avec sa petite danseuse assise, le bar du coin, celui de ... [Lire la suite]
Posté par guldologie à 21:35 - - Commentaires [6] - Permalien [#]