28 septembre 2011

Pourvu qu'on ait l'ivresse

Strasbourg, toute nimbée de sommeil, entre 07h30 et 08H00 un dimanche matin. Avec Valentin dans une main, mon sac-à-dos à bout de bras: la ville est à nous et ceux qui rentrent se coucher, vont chercher du pain, se croisent sans se reconnaître. Je mange tout: le pittoresque comme le chiendent, à c't'heure les clochards fraternisent avec les clochers de cartes postales: leur pif enfraisé fait la blague au rouge du grès des vieilles pierres. Un camaïeu sourd, goguenard. Harmonie du silence, engourdissement propice. On pourrait... [Lire la suite]
Posté par guldologie à 18:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

21 septembre 2011

Changement d'état.

J'ai le syndrome de l'ours, c'est le chat qu'a remarqué: le vlà qui miaule et m'crachotte à la couenne dès potron-minet avec-reniflement-dubitatif quand il frôle ma paluche. Je suis un ours. Toute seule, la tanière vide, les premiers mots-matin encore enroués suffisent pas à camoufler l'aigreur éprouvée envers l'interlocuteur-en forme-d'uniforme-estampillé. Chien galeux du réseau ferré, Foireux entre-tous. Mon museau dans ma barbe. J'ai arrêté ce jour de me laver: j'me reconnais et me rassure de ton odeur qui quoi qu'on en dise... [Lire la suite]
Posté par guldologie à 20:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
05 septembre 2011

Back to the college...

Et je me rappelle du bulletin scolaire des tendres années: "ne fait rien, mais le fait bien"! C'est sûr, les cancres sont bien là où ils sont, mais ailleurs aussi, la preuve. Demain, le bonnet d'âne en bandoulière, je rentrerai par la grande porte de l'établissement en carré: personne ne me reconnaitra. Pennac* avait raison: bonne rentrée moi!   *Chagrin d'Ecole, 2007
Posté par guldologie à 17:13 - - Commentaires [5] - Permalien [#]