27 février 2013

L'amour c'est le manque d'amour

      L'amour c'est le manque d'amour et j'ai tout essayé : même quand t'es dans mes bras je demeure en quête de toi.   ***      
Posté par guldologie à 16:23 - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 février 2013

Nouvelle exposition, mars 2013

        Salut les loubards,   un passage ici pour vous annoncer que je fais une exposition le mois prochain  au Salon de tatouages&piercings Contraseptik, 50 rue de Zurich, quartier krutenau à Strasbourg du 09 mars au 30 avril 2013.   J'y expose de nouvelles illustrations et quelques vieilles croûtes.    Le vernissage est prévu le samedi 09 mars à partir de 18h, venez, on va bien s'amuser et tout.     Big Bisous      
Posté par guldologie à 16:04 - Commentaires [4] - Permalien [#]
11 février 2013

Paris Bordeaux

    Un week-end en bordeaux : pulls et écharpes à la tarte aux framboises, couvertures dépliées sur un thé qui brûle les lèvres, nos joues si vite rosies par le froid parisien,  yeux velours cernés des nuits trop courtes.       Ainsi la ville passage, devenue ville amie: l'instantané dans les pigeons, instant figé comme un reste d'enfance suranné, des chemins de traverse souterrains et la gouaille du vieux titi parisien «vous en avez de beaux petits nez les... [Lire la suite]
Posté par guldologie à 12:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 février 2013

Ce qu'il me reste de cerf-titudes

      Des mots, des mots plein partout dans les coins, on a pas voulu laisser respirer le vide. On cherche du souffle dans les saturations téléphonées, on baptise le silence de mille phrases, on envoie tout : mille vibrations, mille attentes, mille ébauches.   De l'encre sur les jours, on invente aussi les nuits.   Tout ce qu'il me reste de certitude ce soir étalé sur le pâle du lit : les bois du cerf fleurissent en hiver l'écrit libère l'imaginaire les images savent encore se... [Lire la suite]
Posté par guldologie à 22:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 février 2013

De l'amour propre

    Barbe Bleue, Gustave Doré     Battre, le sentir se battre. Mon cœur n'en a pas fini avec moi. D'amour propre en amour sale à cloche-pieds sans passer par la case prison.   Dévastées, les dernières fondations : cette estime de moi-même pierre par pierre érigée, le cairn fragile du sentier de mon cœur. Désertées, démoli de tes mains d'enfant. Les dents de lait au vent tu as ri de ma peine, les canines aux aguets, mordu dans mes chairs encore.   Je t'ai donné comme seules les... [Lire la suite]
Posté par guldologie à 18:29 - Commentaires [2] - Permalien [#]