24 juillet 2012

De retour du Sud, encore.

    Fuite en avant/après, ode aux instants filants, aux étoiles fuyantes. Maintes fois rebattus les espoirs, capturer l'instant, ne jamais laisser se ternir le maintenant, vivre pour toujours. La vacuité de l'avant, la vanité de l'après et sans cesse l'éternelle insatisfaction: que n'avons-nous vécu pleinement les heures du jour et de la nuit, sempiternelle affirmation: que reste t-il sinon l'espoir intact de vivre enfin au jour-le-jour, le presque-rien, le tout-pour-tout? Dans le Sud éclatant, à l'unisson de nos... [Lire la suite]
Posté par guldologie à 15:31 - Commentaires [2] - Permalien [#]

15 juillet 2012

L'indépendance du coeur

      Tiraillement. Partout, mille aiguilles viennent coudre des peaux sur nos cœurs à vif. Nous ne pouvons être au monde sans la grande tribus d'apparats: os, chair, tissus veineux, monstrations imbéciles pour emprisonner les pulsations. Que surtout rien ne déborde, ni ne coule, ni ne vibre.   Prisonniers éperdus, désespérés: nous le sommes de nos têtes, du carcan sociétal, du Remord&Regret et de la peur du vide.   Funambules des bords d'abîmes, c'est toujours l'horizon qui nous sauve. Et... [Lire la suite]
Posté par guldologie à 12:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2012

My summer of love

    My summer of love, Pawel Pawlikowski, 2005       Sans toit, délestée de tout. Pour deux mois d'été, plus de maison, juste la soif de l'autre à étancher. Pour deux mois d'été, plus d'horizon, juste le ciel de l'autre à posséder.   Redessiner les territoires amis, territoires anonymes: un point sur une carte, à l'intersection de nos ambitions. Je mettrai des pointillés sur mes envies, des kilomètres de train sur nos arythmies, nous battrons à l'unisson, unis en une vibration.   Un sac,... [Lire la suite]
Posté par guldologie à 09:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juillet 2012

Talisman

    La princesse, premier personnage     J'écris une histoire, une vraie. Une bien longue, avec des rebondissements qui laissent place à des vides, des maux cachés, des mots scellés, des personnages épiques, d'autres moins. Une histoire d'un autre temps, d'un autre siècle, mais qui se pare d'anachronismes, qui trompe les codes du langage, rien que ça. Une histoire très poétique, et chaque virgule, je le jure, aura sa place dans le texte, chaque allitération, chaque dissonance témoignera des affolantes... [Lire la suite]
Posté par guldologie à 20:02 - Commentaires [3] - Permalien [#]
26 juin 2012

Modeste hommage à l'Incomprise

      Ouija, 2012 C'est l'histoire d'une fille qui parlait aux morts et aussi aux martiens avec un alphabet magique par contre. Alors elle devint bête de foire, puis bête tout court.* Cruel monde, monde d'hommes cruels. Nous ne sommes plus capables aujourd'hui de discerner l'art de la folie, nous évertuant à les catégoriser en une myriade de sous-parties toutes plus insolubles les unes que les autres. Nous avons fermé, vérouillé et jeté la clé des mondes engloutis. Nous sabotons notre inconscient, nos rêves se... [Lire la suite]
Posté par guldologie à 17:26 - Commentaires [4] - Permalien [#]
24 juin 2012

Un sourire qui ne dit pas son nom

    Cendrine Rovini, Lucrezia, date inconnue   La Grande Innocence s'est paré d'un sourire, du genre à vous en faire sauter le caisson de contentement. Un sourire qui ne se refuse pas, qui ne peut que s'échanger, qu'on ne peut garder au fond, qui inonde tout et même les autres. C'est un sourire qui balaye toutes les incertitudes, un sourire pour se plonger à l'intérieur et savoir qu'il y fera bon, un sourire qui tiendra chaud quand l'hiver deviendra mordant. C'est un sourire qu'on oubliera pas, surtout pas,... [Lire la suite]
Posté par guldologie à 18:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 juin 2012

"Procrastinatrice de l'in-extremis..."

      Fille-renard, 2012, encre de chine, aquarelle, pastel sèche     Je perds mon temps parce que c'est tout ce que j'ai trouvé pour ne pas avoir à le gagner.     Ca sera tout pour moi!      
Posté par guldologie à 21:59 - Commentaires [3] - Permalien [#]
13 juin 2012

Place des Arts, si j'y suis...

    Quelques photos-souvenirs et un grand merci aux amis qui sont venus me soutenir, retenir les tableaux qui s'envolaient souvent (c'est pas pour jouer au poète, c'est la vraie vérité, ils vous le diront),  tailler le bout de gras ou entretenir le mécénat! Merci aussi aux inconnus qui j'espère reviendront au prochain appel guldesque (aaaaaaaouuuuuuuuuuh!!!), aux belles rencontres & bons conseils (big up Paxal!), aux retrouvailles, aux absents, qu'ils reconnaissent leurs torts!     ...entre... [Lire la suite]
Posté par guldologie à 18:32 - Commentaires [1] - Permalien [#]
06 juin 2012

Place des Arts, dernière balise avant l'exposition!

      Salut les mecs et les meufs!       J'ai déserté d'ici ces derniers temps mais pour la bonne cause: je terminais les tableaux que j'exposerai ce samedi à la PLACE DES ARTS de Strasbourg, place Broglie entre 8h et 20h! (et y aura aussi Justine&cows et Paulinou, alors bon,voilà quoi)   Si vous venez pas me voir, bah je vous tue c'est simple.   C'est quand même un peu la panique cette histoire, et en plus j'ai beaucoup trop de bulletins à corriger, beaucoup trop de conseils... [Lire la suite]
Posté par guldologie à 19:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 mai 2012

Lili et les musicos

  Lili à la guitare, 2012   ...et en attendant de pouvoir enfin vous faire découvrir les chouettes chansons de ma douce Lili ( c'est quand tu veux meuf), dont j'ai même eu l'honneur de composer certaines paroles, on se consolera avec quelques découvertes folk récentes:   ARBOREA, Dance, sing, fight MARIEE SIOUX, Burried in teeth ANE BRUN, To let myself go   (chiale pas.)     ...à très vite bande de petits canailloux.  
Posté par guldologie à 11:36 - - Commentaires [5] - Permalien [#]